jeudi 6 juillet 2017

Fin de saison 2016-2017 ...

Allez hop ! Il est temps ... Je ferme la boutique !
On plie les gaules et on se retrouve en septembre .
En cas de rendez-vous ... Et il y en aura ...  Je vous ferai signe .
Bel été à tous !


mardi 27 juin 2017

Un vélo pour Quérida ?...






Arkan Sonney ... Aventurier du quotidien ...

La 5° dimension existe !!
Je l’ai rencontrée ...
 A 500m de chez moi, j'y suis tombé par inadvertance ! 

A la faveur, sans doute, d’une rupture localisée du continuum spatio-temporel.
Les disruptions vibratoires, causées par 3 jours de fête des ponts, en seraient-elles à l’origine ?Au détour de la Vienne, un flash de couleur, le sol se précipite vers moi, et soudain plus aucun repère, je suis ailleurs! 
L’atmosphère, qui dégage une étrange odeur de caoutchouc mouillé/brulé, est respirable,quoique doté d'un taux d’oxygène visiblement moindre.
Ajouté à la température accablante, de l’ordre de 50°C un épuisement rapide me frappe.



Mes recherches sont formelles: 
Aucune plante de ce type n’est répertoriée dans ce système solaire.




Les restes de forme ronde, d’un diamètre allant jusqu’à 2,50m ne correspondent par leur taille à aucun véhicule connu sur terre.



L’explication la plus vraisemblable est qu’il pourrait s’agir de fossiles de rovers ou véhicules d’exploration interplanétaires, ces derniers essentiellement composés de matière organique et/ou rapidement biodégradable, ce qui explique qu’on n’en retrouve que les pneus, émanant d’une civilisation avancée, soucieuse de l’environnement, et ayant découvert la roue. Ce que semble conforter leur positionnement aux alentours immédiats de cette étrange et large surface parfaitement plane et vitrifiée, à l’évidence non naturelle, d’environ 800m sur 400m, sans doute un lieu d’atterrissage pour leurs vaisseaux ?



Quelle extraordinaire civilisation a donc ainsi pu disparaitre, et pourquoi, en laissant d’aussi étranges artéfacts, à la troublante beauté, dont la nature et l’utilité nous restera sans doute à jamais indéchiffrable…? Ont-ils abandonné ce monde pour un autre ? Une tentative colonisation interstellaire ayant mal tourné ? Dans quelles circonstances ? Se sont-ils éteints ? Qui étaient-ils, d’où venaient-ils ? Hélas ! Le saurons nous jamais?


Ici peut être les restes, moins dégradés dirait-on, de la structure l’un de ces rovers géants d’exploration ? Un robot, ou bien piloté, à distance, in situ, habité? Et, bien sur, par qui? L’engin semble avoir trois « pieds » pourvus d’autant de roues, et un unique et grand « bras » central qui parait articulé d’une vingtaine de mètres, avec des sorte de « griffes » souples très fines. Peut-on en induire des indications sur l’aspect physique, voire la biologie des êtres les ayant crées, conduits peut-être ? Serait-il à leur image ? Mais on entre là dans un domaine de pure spéculation, fort aléatoire vu le peu de données en notre possession.




La chaleur des deux soleils rouges locaux est écrasante. Aucune issue, sortie praticable au delà de cette vaste surface plane, bordée de tous cotés par de mystérieuses structures se confondant avec une végétation impénétrable ... Qu’est-ce d’ailleurs qui est végétal, qu’est-ce qui est minéral ? 
tout se confond ... Je n’ai bientôt plus d’eau, et ne pense pas pouvoir tenir longtemps.
Soudain, dans le ciel au loin, tremblant dans ce qui doit être le halo du wormhole sur le point de se refermer, une vision familière !! 



Je rassemble mes dernières forces et me précipite dans cette direction.





Bravo camarade ... Good trip !
et grand merci ...